NOS PARTENAIRES TECHNIQUES ET FINANCIERS

NOS PARTENAIRES TECHNIQUES ET FINANCIERS

L'Agence Nationale de l'Aménagement du Territoire (ANAT), a pour entre autres missions, de promouvoir et de mettre en œuvre la politique gouvernementale en matière d'aménagement du territoire. Afin de mieux prendre en charge efficacement ses missions, l'ANAT entend asseoir avec l'ensemble des partenaires techniques et financiers, les institutionnels, les secteurs public et privé, un partenariat dynamique fondé sur la concertation et la collaboration. Des relations privilégiées de coopération technique existent déjà entre elle et certaines structures évoluant dans le domaine de la coopération à l'image de l'Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA). En effet, dans le cadre de ces relations entre le Japon et le Sénégal, l'ANAT, structure chargée de la cartographie de base du territoire national, a déjà bénéficié grâce à l'appui de l'Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA Bureau de Dakar) de projets importants à savoir :

  • Cartographie au 1/50.000 de l'Ouest du Sénégal en 1991 couvrant 43 feuilles ;
  • Mise en place du Système de Gestion de l'Information sur les Infrastructures Socio-économiques de la zone urbaine de Dakar (S.G.I.I) - 2000 - 2001;
  • Bourses de formation au Japon pour les techniciens de l'ANAT ;
  • Mise à disposition d'un expert en Système d'Informations Géographique (S.I.G) ;
  • Séminaire sous régional de renforcement des capacités en matière de gestion et de diffusion de l'information géographique - 2005, 2006 et 2008 ;
  • Cartographie topographique numérique dans le nord du Sénégal - 2011, 2013 (23 mois).

EN SAVOIR PLUS

PNUD

...

L'USAID a aussi appuyé le Gouvernement du Sénégal dans les travaux du Plan National d'Aménagement du Territoire (PNAT) à travers le Projet SDSU-RSI-86-01 « Cartographie et Télédétection des Ressources de la République du Sénégal : Plan national pour l'utilisation des terres et le développement » ; soit une enveloppe financière de 2 000 000 $ US / 5 ans (1982/85- 1986).

USAID

...

Dans le cadre des travaux du Plan National d'Aménagement du Territoire (PNAT), le Gouvernement du Sénégal a reçu l'appui technique et financier du PNUD pour les Projets SEN-77-106, SEN-82-016 / SEN- 87-011 «Elaboration et mise en œuvre du Plan national d'Aménagement du Territoire (PNAT) » ; pour un montant de 1 273 000 $ US / 5 ans (1990/94).

FNUAP

...

Pour la prise en charge du volet population du Plan National d'Aménagement du Territoire (PNAT) le FNUAP a également apporté son appui à l'Etat du Sénégal via les Projets SEN-77- P04, SEN-85-P02, et SEN-88-P05 « Aménagement du territoire et Identification des enjeux et mécanismes démographiques des régions du Sénégal ».


JICA

...

Dans le cadre des relations privilégiées de coopération technique entre le Japon et le Sénégal, l'Agence Nationale de l'Aménagement du Territoire du Sénégal (ANAT) structure chargée de la cartographie de base du territoire national, à travers sa Direction des Travaux Géographiques et Cartographiques (DTGC), a déjà bénéficié grâce à l'entremise de l'Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA Bureau de Dakar) de projets Importants à savoir :

UNION EUROPEENNE

...

L'Agence nationale de l'Aménagement du Territoire (ANAT) a bénéficié, dans le cadre du projet d'appui institutionnel au secteur de l'assainissement financé par l'Union européenne à travers le 10e Fonds Européen de Développement (FED), d'une allocation pour l'élaboration de bases de données cartographiques numériques urbaines, concernant les sept villes suivantes : Dakar et banlieue, Thiès, Louga, Saint Louis, Kaolack, Saly et Mbour. Par ailleurs, les localités de Diourbel, Mbacké, Richard Toll, Tivaouane et Touba ont bénéficié de couvertures photographiques aériennes. il s'agit pour ce volet cartographie dudit projet de doter aux sept localités ciblées d'une cartographie suffisamment récente et précise permettant d'appréhender convenablement les problématiques d'assainissement, d'aménagement et de gestion du développement urbain. Il va, ainsi, contribuer à renforcer l'efficacité des interventions des différents acteurs du secteur urbain, tout en autorisant une meilleure coordination des gestionnaires de réseaux.